Article paru dans Le Vif / L'Express

03/02/2016
Retour

Beau Boxon

La crise, voile noir sur la Bourse et le moral, a repris un coup de rein depuis 2007 et de quoi parle t on ces jours ci si ce n’est de la dette grecque ? Paradoxalement, l’économie délétère semble peu avoir essaimé dans le domaine musical, belge en particulier. Et puis voilà que débarque le sextet bruxellois Récital Boxon avec un premier album, Elle frappe la terre rouge frémissant des spasmes de l’époque. Il les emporte en neuf chansons traversées de « paralysies et de sursauts » comme le chante Maïa Chauvier dans Débordement, hymne que n’aurait pas désavoué le vieux Ferré. Mais cette colère sourde rouge, n’est jamais taillée dans le vulgum politicus, plutôt dans des saillies ironiques où la révolte enlace la poésie pour conduire à la jouissance, y compris celle des consciences. La magie vient de cette voix presque enfantine, spoken word consumé par des musiques chaudes, hispanisantes ou orientales. Un peu comme si Mano Solo revenait en femme mélancolique : coup de cœur. PH.C.
 

CD Elle frappe la terre rouge chez New-Arts International.
En concert le 22 avril prochain au Botanique à Bruxelles.
www.botanique.be